15 juin 2008

Indiana Jones

IMG_2961Début juin, je suis partie toute seule pour Chen Lu, un village à 2-3h en bus au nord de Xi'an. 12H. Je sors du bureau. Libertad ! Je me rend à la gare de bus de Xi'an. Si vous voulez voir la Chine et vous prendre pour Indiana Jones, allez à la gare de bus de la ville Chinoise où vous trouvez. Bref, j'achète mon ticket, des bouteilles d'eau et demande où se trouve le bus en partance pour Tongchuan. Hop, je m'installe, sors mes cacahuètes (les chinois mangent toutes sortent de cacahuètes tous le temps) et les grignote chinoisement. Le bus démarre. La radio fait entendre un publicité avec la musique d'Indiana Jones (Tain tai dain, tain, ta da...). On s'y croirait. Je me met à parler avec ma voisine (comme le ferait tout Indiana Jones digne de ce nom). Mais la passionante conversation s'arrête comme toujours au bout de 5 minutes, par un "ting bu dong" (=je ne comprend pas, ou plus précisément : "j'entends, je ne comprend pas"). De mon interlocutrice, je ne tire pas non plus d'information interessante sur un quelconque trésor enfoui à Chen Lu. Arrivée à Tongchuan, je cherche le bus pour aller à Chenlu. Je demande à plusieurs personnes et essaye d'éviter les "hello lady, where are you going, moto, moto" des rickshow motorisés dont les standards de sécurité me semblent plus que douteux. Finalement j'opte pour le taxi. Le taxi s'en va dans la montagne ! Le sentiment que j'ai est électrisant : seule, en chine, sur le siège avant d'un taxi, quelques bribes de conversation avec son conducteur, et un paysage de montagne magnifique, du soleil et du vent. Je vois des cultures en terrasse, des habitations troglodytes, et des murets essentiellement composés de poteries. J'arrive à Chen Lu. Je m'arrange avec le chauffeur pour qu'il repasse demain à la même heure (ca aussi, ca fait très Indiana Jones). Ma première visite est un atelier de poterie. La plupart sont moches, mais deux femmes sont là à fabriquer des poteries.

IMG_2969Le village est tout en montée et en descente. Je monte donc ! Chen Lu entier est un atelier de poterie. Presque chaque habitant vit de ca. Les murets entourant les maisons sont composés de pots de toute tailles. Noir, vert, bleu, blanc. Par terre aussi, des morceaux sont à ramassés, à demi enfouis dans la terre. Je cherche un endroit où passé la nuit. On me dit que la maison là-bas, loue toujours des chambres pour la nuit. Je m'y rend donc. Le couple me montre la chambre. Ok. Sous un abri, des enfants jouent au ping-pong. Je ressors pour aller manger. Des nouilles, pour changer. Des images des sauvetages du tremblement de terre défilent à la télévision. C'est lourd à regarder.

IMG_2974De retour chez mes hôtes, je me joint à la mère qui regarde les petits jouer au billard. Ils ont une interessante technique. Ils utilisent la queue dans le mauvais sens, et poussent les boules dans les trous. J'essaie de leur montrer, que, bah, c'est pas comme ca exactement qu'on joue au billard, mais ils s'en foutent, bien sûr. Bon, je vais me coucher. Je partage le petit-déjeuner avec eux. Vas-y camille, hésite pas surtout, reprend de la sauce pimentée aux légumes sur ton baozi (une sorte de petit pain blanc rond et très compact)... à 8h du mat' !!!

IMG_2990Bref, je me rebalade dans Chen Lu, m'essaie à un croquis de paysage (impossible...), prend quelques photos. Ensuite, jeme rend sur le marché. Une moto, avec 4 chèvres vivantes attachées à l'arrière se fend un passage dans la foule à coup de klaxons. Pour le coup, ca ca fait Kusturica... Bref, après quelques tours quelques photos de plus, je m'en retourne. Les retours à la ville, bienque j'aime beaucoup Xi'an, sont toujours étranges. La différence, est simplement énorme.

Posté par numerobisenchine à 14:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Indiana Jones

Nouveau commentaire